Screen Shot 2018-09-15 at 10.44.33 PM.pn

Le pipeline 9B d’Enbridge a été construit en 1975 pour transporter du pétrole léger. Le flux a été renversé en 2015, une opération qui augmente les probabilités de fuites. Il transporte 240,000 barils de pétrole par jour et Enbridge prévoit augmenter à 300,000 (et éventuellement plus), incluant du bitume dilué en provenance des sables bitumineux. 

 

Au Québec, l’oléoduc traverse cinq rivières se déversant dans le fleuve Saint-Laurent dont : la rivière Outaouais, Rouge, du Nord, des Mille-Îles et des Prairies.

Un pipeline rouillé après deux ans d’utilisation

Récemment, Enbridge est intervenu à plusieurs reprises pour réparer l’oléoduc 9B, plusieurs fois à Vaudreuil-Soulanges et au moins une fois à Mirabel (avril 2018). L’incident à Mirabel était une intervention d’urgence parce qu’aux dires de la compagnie, une « tache » aurait été trouvée.

Le site a été interdit d’accès mais les images prises d’un hélicoptère de TVA montrent une intervention d’envergure : excavatrices, pompes, réservoirs et tuyaux. Une grande quantité de sol semble avoir été retirée du site. Rappelons-nous qu’une fuite inférieure à 1500 litres ne doit pas obligatoirement être déclarée auprès du régulateur, l’Office National de l’Énergie. Pourtant, c’est largement assez pour contaminer l’eau d’une ville.

Tuyau rafistolé

 

Construite en 1976, la ligne 9B d’Enbridge transporte du pétrole provenant de l’Ouest canadien vers le port de Montréal depuis décembre 2015. La conduite avait auparavant charrié du brut en sens inverse, avant d’être laissée inactive pendant deux ans.

6B   Versus   9B  ?

Rupture de l'oléoduc Enbridge 6B au Michigan

Une image vaut mille mots. La rupture de le pipeline 6B s'est produite le long de sa soudure principale. Le 6B qui passe au Michigan et le 9B qui passe à Vaudreuil-Soulanges ont été construits à la même époque, avec les mêmes matériaux et technologies.

Réparation sur Enbridge 9B

Cette photo ci-contre du 9B a été prise près de la Grande Montée à Rigaud. Le type de réparation sur la longueur du tuyau démontre une fragilité des oléoducs de ce type et de cet âge. La rupture de l’oléoduc 6B à Michigan en 2010 a été causée par une déchirure sur la longueur de la soudure. Cette déchirure est responsable du plus grand déversement terrestre de pétrole en Amérique du Nord. 

Feuille de route Enbridge

Entre 1999 et 2010, Enbridge a été responsable de 804 déversements dûs à ses oléoducs.

Enbridge est également responsable du plus gros déversement terrestre en Amérique du Nord : plus de 3,7 millions de litres déversés dans la rivière Kalamazoo au Michigan en 2010.​

Selon un rapport de l’ingénieur expert Richard Kuprewicz, déposé à l’Office National de l’Énergie juste avant l’inversion du flux en 2015, il y aurait un « risque élevé de rupture de l’oléoduc 9 » et le plan d’urgence d’Enbridge n’est pas adéquat pour répondre à un tel problème.

cliquez sur l'image pour ouvrir le document

INVERSION DE LA CANALISATION 9B D’ENBRIDGE :

LES RISQUES POUR NOTRE RÉGION

Par Lorraine Caron PhD, pour les Citoyens au Courant,

26 février 2015

Ce document témoigne de constats basés sur la documentation rendue publique par Enbridge dans le cadre de l'évaluation du projet par l'Office national de l'énergie (ONÉ).

Par Lorraine Caron PhD, pour les Citoyens au Courant, 26 février 2015